© 2014 Yann Gautron

Trans-spatialité


Trans-spatialité – (er-e) – Yann Gautron. 2008.

1.

Le trans-spatialisme c’est un tout

C’est du théâtre

De la plastique sonore

Ou bien même du dessin

Il assemble

Réunit et fusionne

Les matières expressives

Il transcende la discipline

Pour en créer une nouvelle

La peinture devient son

Le graphisme se mute en une danse inédite

La performance se pose en poème

La poétique se corrèle en vidéo

Le cinéma se surprend symphonie

Il écoute le mot représentatif

Chaque dialogue est une fresque

Le tube d’acrylique est une partition

Auditive, olfactive et tactile

Il distille son odeur sur un monde mystique

2.

La transe est découverte

Elle fond les médiums en une seule identité

La réplique se transforme en image

L’image en architecture

Le trans-spatialiste est pluriel

Il travaille

Dans le magma de sa transcendance

Quand il ne reste rien

Le trans-spatialiste demeure

3.

La trans-spatialité est une aurore

Elle se répand sur le bras de l’unité

Un homme crie

Se révolte

C’est un trans-spatialiste

La pluralité est infinie

L’infini est trans-spatial

4.

Trans-spatialiste

Levez-vous

Construisez une terre magique

L’acteur est évènement

Le texte est une eau-forte

La synthèse est une installation

Chaque partie glisse vers une autre

Et la transmute vers l’effusion

L’axonométrie est un concert

Le concert est visuel

Tout est en ordre

Le croquis est électronique

L’absolu se dresse

Le trans-spatialisme nous unit

5.

La guitare est installée

La voix est un design

La ligne est un décor

Le glissement est unitaire

Il n’y a plus de cloison

Tout se mêle

L’œuvre est trans-spatialiste

Un concertiste est plasticien

Le plasticien est une sonate

La sonate est un film

Le film est un dispositif

Le processus est une trans-spatialité

Tout en dans tout

L’union est identique

Le projet rassemble

La fonte est trans-spatiale

6.

La communion sonne

Le souffle est harmonie

Plus de séparation

L’entente est homogène

L’organisation est internationale

La cadence est régulière

Le métronome est trans-spatialiste

7.

L’harmonium est un roman

La trans-spatialité est une intersection

Un tambour détone

C’est celui du poète trans-spatialiste

Il murmure une forme

Sur la diversité de son geste

Le pinceau est une fanfare

C’est celle de l’architecte trans-spatialiste

Des parois s’écroulent

C’est le thème de la trans-spatialité

8.

Une musique se déploie sur de la toile

La séquence est filmée

C’est une scène trans-spatialiste

L’outil est transculturel

Il circule sur le véhicule de l’agir

Il transvase les parties

Le tout est une trans-spatialité

Qui unit les contrées disjointes

La multitude s’éveille

C’est une entité

9.

L’extase jaillit de tous les espaces

Elle ceint la genèse même de l’art

Elle emboîte toutes les fonctions

Pour assimiler une quintessence effective

Le magma formé

Il se déverse sur le fondement du dire

La trans-spatialité est une

Elle persiste

10.

Le lavis est une note

La note est une projection

Rien ne résiste

Quand la fraction est un corps

Chaque atome expressif se lie à l’unisson

La concordance est collective

11.

Le trans-spatialiste est multiple

Il conjugue les supports

Il construit une association fédératrice de sens

Il utilise la polyvalence

Pour délivrer un contenu

Il ouvre les pratiques

Pour les situer dans leur ensemble

Quand tout est dynamique de pensée

Le trans-spatialisme apparaît

Le mélange originel est trans-spatialiste

12.

Le trans-spatialisme est une famille

Un arbre ou un groupe

Qui se joignent dans l’action

C’est une alliance

Devant le suc de la créativité

13.

Le trans-spatialisme relie, saisit, soude

Les composants dans une jonction commune

C’est un don de l’éther

Un ciel solidaire

Et non divergent

Plus de spécificité

Ni de particularité

Le distinct n’existe plus

Le trans-spatialisme persévère

14.

Le cosmos offre

Au trans-spatialiste sa foi

Ce tout est la concorde qu’il cherche

C’est un globe aux graphies diverses

Une sphère qu’il dessine

Dans toutes les directions

De sa posture

15.

Le trans-spatialiste fouille l’inédit

Il explore les territoires vierges

Il invente l’inconnu

Il expérimente son œuvre sous un voile libre

Il vit sans servitude

L’innommé porte un nom

C’est celui de la trans-spatialité

16.

Cette brèche enseigne

Par nature à voir le tout

Elle annonce l’intégrité

Le continuum est trans-spatialiste

Cette alchimie déconstruit l’origine

Pour saisir la globalité

La créativité est une

Elle se déclare trans-spatialiste

17.

Les connexions unissent les liens

La filiation est un message

On raconte

Que le point zéro est trans-spatialiste

Il supporte l’onde de la mysticité

Il développe le suc transcendantal

18.

La trans-spatialité est entière

Elle effleure le réel

En décrivant des entre-deux

L’art contemporain est trans-spatialiste

Il essaie d’assortir des ponts au travers

Des échelles de l’expression

Des combinaisons s’opèrent

Face à la différence

Le trans-spatialiste se concentre

Sur ce qu’il doit grouper

19.

Cette étude juxtapose ce qui est dissocié

Une république tient debout

Elle est trans-spatialiste

Chaque ramification est dépendante de l’autre

Les attaches apaisent la mobilisation

Le cadrage est trans-spatialiste

20.

Le trans-spatialisme raccorde les médias

Il accouple les domaines

Il concilie les limites

Plus de dissociation

Les compositions prospèrent

Le canal est trans-spatialiste

21.

La planète

Dans toute sa variété

Déplie une cohérence éternelle

C’est une métaphore

Du rassemblement trans-spatialiste

Le vivant est son liant

Les éléments sont trans-spatialistes

22.

La sphéricité

Est une géométrie trans-spatialiste

Le rond est sa morphologie

Quand tout se synthétise

Une magie surgit

Elle est trans-spatialiste

23.

Le trans-spatialisme

Atteste un tournant capital

Il s’engage à innover

Il subjugue le passé

Il certifie sa métamorphose

Il proclame l’innovation

Le vacillement est académiste

L’échange universel

Le contraste est trans-spatialiste

24.

La trans-spatialité

Assure la mutation de son époque

Elle expose sa transition

Elle transplante son devenir

Elle transfigure son spirituel

Elle émigre vers des paysages

Au troc avant-gardiste

25.

L’éclaireur est trans-spatialiste

La production est son bien

Une fenêtre s’entrouvre

C’est une vision trans-spatialiste

26.

La trans-spatialité

Est déterminante pour les temps à venir

C’est un virage décisif

Crucial

Face aux modes de conception

Elle imbrique les sujets

Les uns dans les autres

Elle élève des passages

Entre les concepts

Toutes les passerelles sont présentes

Elles sont trans-spatialistes

27.

Le songe recueille l’art

Et l’amène au niveau premier

De la création

La naissance de l’univers

Est trans-spatialiste

28.

Le boulevard s’illumine

C’est un trait trans-spatialiste

La révolution carillonne

C’est le taxiway

Du trans-spatialisme

29.

Les nébulosités ne sont que

La proie de l’académisme

L’avenir appartient à

Ceux qui se tiennent la main

La lande crie notre nom

Le pays nous génère

30.

Le trans-spatialisme

S’astreint à la nouveauté

Son engagement est neuf

Il nous libère

L’obéissance est la voie des faibles

Le trans-spatialiste ne courbe pas la tête

Il suit son intuition

31.

Opposition

Contre-manifestation

Sont les affrontements du trans-spatialiste

L’éloquence est sa parole

Les contraires le guident

32.

Le trans-spatialisme

Annexe les matériaux

Il entrelace les substances

Il chaîne le diagramme

Pour lui extirper son étoffe

Le ralliement est trans-spatialiste

Il orchestre son entreprise

33.

La trans-spatialité

Ajuste l’existence pour l’incarner

En une seule et même disposition

Elle connecte des programmes

Elle rallie des schémas

Elle planifie sa stratégie

Pour la soumettre à son public

34.

Les maquettes

Sont les voilures du trans-spatialisme

L’ébauche est un topo

Le trans-spatialiste jubile

35.

Le trans-spatialiste exhale des bosquets

Il surélève son imagination

Dans une forêt profonde

Quand le soir tombe

Il inhale les astres

Les étoiles n’ont pour lui aucun secret

Il se désaltère sous des bocages ombragés

Il s’imbibe du néant

Il sirote sa spiritualité

Un Dieu lui sourit

36.

Le trans-spatialiste traverse la plaine

Il franchit l’étendue

Il pénètre la durée

Il filtre les steppes

Il transperce la vallée

La montagne l’appelle

Elle hurle devant sa présence

37.

Le trans-spatialiste

C’est du béryl

De l’obsidienne

Ou bien même de l’améthyste

Il transhume

Vers des régions encore inexplorées

38.

A Besançon

Un trans-spatialiste s’exclame

Un autre

A Marseille

Clame sa force

A Bordeaux

Les esprits s’accomplissent

Ce vacarme est trans-spatialiste

39.

A Paris

Devant la Concorde

Un barde vocifère son sanglot

Dans le tumulte de son articulation

L’on perçoit le hurlement trans-spatialiste

Rien ne contrarie cet assaut

Le grognement nous vient de l’ouest

L’hymne est trans-spatialiste

40.

De retour

Au port

Le trans-spatialiste pense à

La prochaine campagne

A Bourges

Il plantera un drapeau

 

Yann Gautron
1973, né à Brest / vit et travaille à Brest, France.
Ouvrage édité avec l’aide de
l’Université de Bretagne Occidentale.
Imprimé par Ouestélio, à Brest
Dépôt légal septembre 2008
Copyright er-e 2008
ISBN : 978-2-9532914-2-1